Chez Technoscience Estrie, on répète souvent que la science est partout, absolument partout! En ce début d’hiver, elle est évidemment dans le ciel, avec la pluie qui se change en neige, mais elle est aussi sur les routes! Une collègue (salut Valérie Bilodeau !) m’a demandé pourquoi utiliser un produit à base de betteraves comme nouveau déglaçant écologique. Je me suis donc attaquée à cette question, en cherchant d’abord comment les déglaçants fonctionnent.

Il faut d’abord comprendre qu’il existe des abrasifs et des déglaçants. Débutons par les abrasifs, qui sont généralement du sable ou du petit gravier. On les utilise lorsqu’il fait très froid et ils permettent d’augmenter l’adhérence à la route, lorsque celle-ci est glacée, comme si l’on roulait sur du papier sablé. L’avantage des abrasifs est qu’on peut en partie les récupérer, au printemps, quand les rues sont nettoyées. Le plus grand désavantage est l’accumulation de sable à des endroits non désirés, comme les cours d’eau.

Parlons maintenant du fameux sel (sel de voirie)! Celui qui laisse des traces blanches sur les tapis d’auto et qui brûle les genoux des pantalons de neige! Il est utilisé depuis 1940, mais pourquoi le sel? Parce qu’il permet de diminuer la température à laquelle l’eau gèle! L’eau gèle normalement à 0°C. Le sel utilisé sur les routes empêche l’eau de geler à 0°C, ce qui diminue la formation de glace sur les routes. Jusque-là, tout va bien. Le problème est que les quantités de sel de voirie utilisée sont énormes! Petit rappel sur la composition chimique du sel : sodium (Na) et chlore (Cl). Le chlore est l’élément dommageable dans le cas qui nous occupe et plusieurs autres sels en contenant sont utilisés dans le sel de voirie (MgCl2, CaCl2 …) Le problème, c’est qu’avec la pluie et la neige qui fond, le chlore se retrouve libéré dans l’environnement, dont dans les cours d’eau, ce qui cause des maux de tête aux espèces présentes.

En fouillant sur Pubmed, j’ai constaté que plusieurs études s’attardent à l’effet des sels de déglaçage sur la faune environnant les routes, un peu partout dans le monde. Pour en faire une liste courte, on mentionne le saumon de l’Atlantique, les moules, la salamandre et les amphibiens en général. D’où l’attrait de la betterave!

La betterave utilisée pour déglacer les routes n’est pas cultivée exclusivement pour cet usage, heureusement! On utilise en fait les résidus de l’extraction du sucre des betteraves. Ceux-ci possèdent les mêmes propriétés que les sels de voirie, sans toutefois contenir de chlore! La mixture qui découle de ce processus est très sucrée et a une teneur en ion semblable aux sels de voirie, ce qui lui confère les mêmes propriétés d’abaissement du point de congélation de l’eau. D’un point de vue de l’efficacité, elle est différente d’un lot à l’autre, comme il s’agit d’un mélange complexe de plusieurs molécules. Il est donc important d’établir des barèmes de concentration idéale, pour s’assurer de la bonne qualité du déglaçant d’un lot à l’autre.

Actuellement, le « jus » de betterave est utilisé de façon préventive sur les routes. On l’épand sur les routes avant que la tempête arrive, ce qui prévient la formation de glace. On l’utilise aussi pour pré mouiller les sels de voirie. Dans ce cas-ci, on utilise quand même des sels, mais le fait de les prémouiller augmente leur adhérence à la route, ce qui nous permet d’en utiliser moins!

Pensez à ces principes simples lors de la prochaine bordée de neige et si vous devez utiliser du sel de déglaçage étendez-le avant qu’il y ait de la glace. De cette façon, il aura vraiment servi! Une meilleure option est d’utiliser de la petite roche ou du sable, que vous pourrez ramasser au printemps et réutiliser l’hiver prochain (eh oui, ça revient chaque année…!)

Source : Giguère SA. 2016. Alternatives aux méthodes de déglaçage utilisées au Québec et au Canada. Université de Sherbrooke.

Vulgarisation par Ariane Langlois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s