La maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse, ces maladies causant de douloureux maux de ventres, de la diarrhée, des vomissements, pour ne nommer que les principaux… Aïe! Ces maladies sont chroniques, il n’y a aucun remède pour les guérir. Plusieurs équipes de recherche cherchent à comprendre comment ces maladies fonctionnent, dans le but de trouver une façon de les guérir définitivement. Souhaitons leur bonne chance!

La protéine SHP-2, une tyrosine phosphatase, semble jouer un rôle dans le développement de ces maladies. Lorsque cette protéine est absente des cellules intestinales de souris, ces dernières développent une colite sévère, semblable à la colite ulcéreuse chez l’humain. En analysant le côlon (gros intestin) de ces souris en détail, de drôles de cellules ont été trouvées. En effet, ces cellules semblent avoir un problème d’identité. Elles sécrètent à la fois du mucus et des molécules qui ressemblent drôlement à des antibiotiques.

Le problème? Ces « antibiotiques » ne sont pas présents dans le côlon habituellement. Imaginez un intrus qui s’établit dans votre maison, sans votre consentement et qui fait un peu à sa tête… Vous allez peut-être quitter les lieux. C’est ce que les cellules à mucus ont fait, leur nombre étant grandement diminué lorsque les cellules en problème d’identité sont présentes. Le résultat? Un chaos total!

Ces nouvelles venues viennent avec leurs « antibiotiques ». À quoi servent les antibiotiques déjà? À détruire les bactéries! Les bactéries du côlon sont donc détruites et sont remplacées par d’autres bactéries, beaucoup moins sympathiques. Le système immunitaire n’aime pas beaucoup le changement, il entre un peu en état de panique! Et c’est alors que l’inflammation s’installe dans le côlon.

Pour vérifier que le système immunitaire joue bien un rôle dans tout ce chaos, une protéine importante pour son bon fonctionnement dans l’intestin a été enlevée en même temps que SHP-2 (la protéine qui a foutu le bordel en premier). TADAM! Quand les deux protéines ne s’expriment pas, aucune inflammation ne se développe parce qu’aucune désorganisation des cellules ne se produit!

Il s’agit ici d’une explication simplifiée des travaux. Pour les détails, vous pouvez consulter l’article scientifique ici.

Vulgarisation par Ariane Langlois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s