J’essaie toujours de faire sortir le plus inusité de la science, c’est ce qui attire l’œil en général! Le truc est d’écrire un terme dans Pubmed et de voir ce qui en ressort. Dans le Curium de janvier, il était question des « selfies » ou des égoportraits. Le dossier faisait aussi mention d’une étude qui répertoriait les accidents survenus à la suite de la prise de l’égoportrait. Il ne m’en suffisait pas plus pour lancer ma recherche! Qu’elle ne fût pas ma surprise lorsque j’ai constaté les 196 résultats apparus pour la recherche « selfie » . Voici donc un aperçu de ce que la science peut nous apprendre à propos de cette mode!

D’abord, un article fort intéressant sur les accidents de voyage à la suite du « selfie ». On y apprend d’abord que le terme, plutôt moderne ici, est utilisé depuis 2002 en Australie! L’égoportrait est bien aimé des voyageurs solitaires, qui peuvent se photographier seuls, devant les plus beaux paysages du monde. Le problème réside dans la concentration nécessaire à la prise de la photo, qui nous rend moins conscients du danger qui nous entoure! L’article mentionne plusieurs accidents directement liés aux égoportraits, tels qu’une attaque par un ours dans le parc de Yellowstone, un décès après avoir débouler les marches du Taj Mahal et une électrocution par égoportrait-stick, pendant un orage. L’article mentionne aussi que le gouvernement de la Russie, devant l’ampleur de la catastrophe, a produit un document dictant les règles de sécurité entourant la prise de l’égoportrait. Imaginez les publicités-chocs de la SAAQ, appliquées aux égoportraits !

Maintenant, voyons les motivations qui poussent toutes un chacun à faire un égoportrait. Plusieurs équipes se sont penchées sur la question. Il s’agit bel et bien d’un phénomène social, puisqu’on dit que l’égoportrait permet de prouver notre participation à un événement et de recevoir de la rétroaction de nos pairs. Les études sont parfois contradictoires, certaines dénotant le narcissisme de l’égoportrait, d’autres l’authenticité. La suivante s’est intéressée à plusieurs éléments. D’abord, les sujets ont dû nommer leurs motivations. Il en est ressorti une soixantaine de motivations, dont l’utilisation de l’égoportrait pour diminuer le sentiment de solitude, pour rencontrer de nouvelles personnes ou pour se rappeler des endroits visités. On leur a ensuite demandé la fréquence des « selfies » et leur degré d’estime personnelle. Pour terminer, des analyses de leur niveau de narcissisme et de leur « Big Five » ont été faites. Les Big Five sont les cinq traits de personnalité centraux d’un individu.

Ce qui en ressort est que la prise de l’égoportrait est menée par trois motivations principales : l’appréciation personnelle, l’appartenance et la documentation. Les chercheurs qui ont écrit cette étude s’attendaient à voir une forte corrélation entre une motivation et un trait de personnalité, ce qui n’est pas nécessairement le cas. Malgré le fait que l’association ne soit pas forte, elle n’est pas non plus absente.

Une autre étude s’intéresse à l’effet de l’égoportrait sur l’estime personnelle des jeunes filles. L’étude s’est intéressée à la possibilité de retoucher l’égoportrait et à l’effet de ces retouches sur l’estime de soi, l’hypothèse étant que les individus pouvant retoucher leur photo auraient une meilleure appréciation de leur corps et seraient plus heureux. Cette hypothèse a rapidement été invalidée, la retouche des photos n’ayant aucun effet sur ces deux paramètres.

L’égoportrait suscite bien d’autres interrogations. Entre autres, les photos contenues dans ces banques de données que sont les réseaux sociaux pourraient servir pour identifier des personnes disparues. Une étude parle aussi de « d’épilepsie du selfie » qui serait une nouvelle forme de photosensibilité.

La conclusion ici est que tout phénomène social, aussi banal soit-il, nous permet d’en apprendre plus sur la biologie et le comportement humain !

Pour consulter les études mentionnées, c’est ici

Vulgarisation par Ariane Langlois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s